Blog, Vitalité

Ce que vous devez savoir si vous souhaitez devenir maman – 1ère Partie

Maman de 3 enfants qui, vous vous en doutez, représentent la lumière de ma vie, je sais comment ce rôle est difficile et quelquefois ingrat.

Evidemment toutes les mamans veulent le meilleur pour leur enfant. Elles essayent de suivre à la lettre les recommandations du médecin, ce qui est bien sûr une excellente chose, mais elles sont aussi très attentives à tout ce qui est dit dans la presse, les émissions de télé ou de radio, les derniers livres… et là on peut quelquefois se poser des questions.

Je me souviens quand ma soeur a accouché de son premier enfant en 1979, le personnel médical obligeait les mamans à coucher leur nourrisson sur le ventre.

D’ailleurs, un jour que j’étais venue lui rendre visite à la maternité, une infirmière l’avait réprimandée car ma nièce était allongée sur le côté ; elle l’a d’ailleurs immédiatement replacée sur le ventre.

15 ans après, alors que je mettais au monde mon aînée, il n’était plus question du tout de coucher les bébés sur le ventre mais sur le côté, en les calant avec un espèce de boudin qui les empêchait de se tourner. Notons au passage que l’arrêt du couchage sur le ventre a permis une baisse de 75% de mort subite du nourrisson!!!

Puis en 2001, pour la naissance de mon troisième enfant, était alors prôné le couchage sur le dos avec la tête légèrement surélevée. Je ne sais pas aujourd’hui quelles sont les dernières recommandations, mais tout cela nous montre bien que le bon sens inné de la maman pour la protection de son enfant est primordial et ne doit pas laisser la place aux modes quand elles paraissent saugrenues ou dangereuses.

A toutes les futures mamans, n’hésitez jamais à faire parler votre instinct quand il s’agit de la santé de votre enfant!

Ceci étant dit, voilà en tant que naturopathe, quelques conseils pour mettre toutes les chances de votre côté et surtout du côté du bébé.

Cela va paraitre évident et plein de bon sens, mais je peux vous dire que lors de mes grossesses, à part arrêter de fumer (je ne bois jamais d’alcool donc pas besoin d’’arrêter), je n’ai rien fait de particulier par rapport à mon mode de vie antérieur. Aujourd’hui je le regrette, comme je regrette de ne pas les avoir allaiter (cf chap II)… mais c’est comme ça et peut-être certaines d’entre vous qui me lisent ne changeront en rien leurs habitudes et c’est leur droit absolu.

Pour les autres, je vous laisse découvrir quelques mesures à mettre en place afin de donner à la maman et à l’enfant un potentiel vital au top! 

1/ Eviter toute forme de fatigue ou de stress :

Si possible durant cette période, abstenez vous de prendre une décision très importante comme quitter votre région pour habiter dans une autre, changer de job, vous lancer dans une entreprise professionnelle ou intellectuelle risquée… En gros fuyez tout ce qui peut vous prendre la tête. Evidemment, il y a des fois des impératifs mais si vous le pouvez, remettez ces décisions après la naissance.

Limitez également les fatigues physiques, un déménagement, l’envie irrésistible de tout chambouler chez vous ou de faire le ménage à fond.

2/ Croquez la vie avec bonheur en restant à l’écoute de votre bon sens :

Faites des ballades quotidiennes dans un parc (si vous êtes en ville) ou mieux en forêt ou à la campagne; soyez conscientes que votre bébé est là avec vous et qu’il profite aussi de tous ces bienfaits apportés par la nature : respirez profondément, réjouissez vous de la beauté des paysages, profitez du soleil quand il y en a. Mais n’abusez de rien, et soyez à l’écoute de votre corps. Si la fatigue vous gagne ou si vous commencez à avoir trop froid ou trop chaud, écourtez la ballade.

Vous pouvez profiter aussi de cette période pour vous cultiver, lire, écouter de la musique.

Faites cet essai, je ne sais pas si ça marche mais ça ne peut pas faire de mal : passez un morceau de musique que vous appréciez (pas de métal ou de hard rock bien sûr) plusieurs fois par jour durant toute la grossesse et lorsque plus tard bébé n’arrivera pas à dormir ou pleurera, vous lui passerez cette mélodie. Il semblerait que les bébés se calment et arrêtent de pleurer.

3/ Soyez conscientes que tout ce que vous mettez dans votre corps pénètre dans le sien :

Vous devez donc arrêter ou du moins fortement diminuer le tabac et surtout ne pas consommer d’alcool ni autres drogues.

En ce qui concerne l’alimentation, il sera très important de manger des aliments naturels, non issus de l’agriculture intensive et sans additifs de synthèse, donc une alimentation bio.

Faites attention aux carences en oligo-éléments (vous les trouverez dans les crudités, le foie de veau, le beurre, la viande rouge, les céréales complètes; ce sont les huitres qui en contiennent le plus, mais pour les femmes enceintes, il ne vaut mieux pas risquer de tomber sur une huitre pas fraîche!), minéraux et vitamines (crudités aux deux repas, fruits à 17H30, oeufs, sardines, oléagineux) ainsi qu’en oméga 3 (noix, anchois). Vous pouvez vous supplémenter mais attention, exclusivement en compléments alimentaires naturels, faites très attention à ceux de synthèse ainsi qu’aux médicaments allopathiques bien sûr.

De toute façon sauf raison très particulière, il n’y a pas de médicament à prendre quand on est enceinte! Demander toujours conseil à votre gynéco ou médecin.

Enfin, ne vous suralimentez pas et ne grignotez pas; si vous apportez à votre corps une source de protéine aux deux repas, vous n’aurez pas faim!

Enfin et je vous le dis en connaissance de cause, vous allez voir,  9 mois ça passe très vite. Le fait de porter un enfant est une expérience extraordinaire, qui ne se produit pas souvent. Vivez la pleinement, profitez de chaque instant, votre bébé le ressentira et en sera le grand bénéficiaire.

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !

Accédez à toutes des clés simples pour être mince, belle, en bonne santé et avoir une énergie au top sans aucune frustration.

I will never give away, trade or sell your email address. You can unsubscribe at any time.

Laisser un commentaire