Blog, Vitalité

Ce que vous devez savoir si vous souhaitez devenir maman – 2ème Partie

Et voilà, 9 mois sont passés et le grand jour approche : celui de la venue au monde de votre bébé! Ce petit être qui a passé plusieurs mois confiné et à l’abri de toute agression, dans un univers totalement stérile, va devoir affronter la « vraie vie » si on peut dire, en tout cas un nouveau monde, celui des bactéries.

Première épreuve, le passage du vagin de maman : cette étape est non négligeable, car la flore vaginale de la mère, appelée aujourd’hui microbiote vaginal, va fabriquer le microbiote cutané de l’enfant. Je m’explique : l’ensemble des micro-organismes non pathogènes situés dans le vagin de la mère, va permettre le dépôt des bactéries protectrices de la vie sur la peau de l’enfant.

A ce propos, j’en profite pour interpeler les « maniaques de la toilette » qui utilisent sous la douche des produits très aseptisants certes mais qui sont aussi destructeurs de cette barrière bactérienne, véritable bouclier naturel qui nous protège de tout agresseur extérieur.

Mais revenons au bébé. Ces familles de bactéries issues du vagin maternel sont pour la plupart des Lactobacilles; durant l’accouchement celles-ci pénètrent également dans le sytème digestif du nourrisson, participant ainsi à l’élaboration de son système immunitaire.

Malheureusement, pour les accouchements par césarienne, mon cas pour mes trois enfants, le transfert bactérien ne se fait pas. A ce moment-là il sera bon, comme le conseille le Professeur Joyeux, de badigeonner délicatement la peau et les lèvres du nouveau né des sécrétions vaginales de sa mère et de recommander avec insistance à cette dernière l’allaitement maternel.

Deuxième étape : l’allaitement : je souhaite préciser que 1/ je n’ai pas allaité mes enfants et je le regrette, 2/ ce choix est absolument personnel, devenir maman est déjà très difficile et culpabilisant (on a toujours peur de mal faire), donc loin de moi le désir d’imposer et encore moins de juger.

Dans tous les cas, et on va le voir ci-après, l’allaitement naturel reste le meilleur aliment pour le  bébé; c’est juste du bon sens. En revanche, il nécessite absolument un mode de vie le plus sain possible du côté de la maman ; donc, si après 9 mois de grossesse où vous n’avez pas touché un verre de vin, une cigarette, vous avez privilégié le sommeil à des virées nocturnes, après avoir fait tous ces efforts pour votre bébé, vous souhaitez enfin vous lâcher, il vaut mieux ne pas allaiter. On pourra ainsi dire que l’allaitement maternel est le meilleur aliment pour bébé A CONDITION QUE le train de vie et l’alimentation de maman soient nickel!

Pour celles qui sont décidées à donner le sein, voilà quelques arguments qui vont vous convaincre définitivement :

Le colostrum : dès que le bébé tête le sein, celui-ci sécrète un liquide extraordinaire pour la santé du bébé : le colostrum. Ce colostrum est un véritable cocktail de vie : anti-infectieux, bourré de vitamines, d’oligo-éléments,  de protéines et de pro-hormones, il est aussi un acteur majeur dans l’immunologie.

Hyper assimilabilité du lait maternel : bien sûr il est créé pour le petit humain!!! Quelques différences majeures avec le lait bovin : moins gras, plus riche en protéines et en phosphore (excellent pour le développement cérébral), plus digeste (le lait de vache est un lait qui caille facilement en fines particules), stérile naturellement et à température idéale et constante (fini le biberon chaud à la sortie du micro-onde et froid au bout d’un quart d’heure). Enfin, le lait de vache est destiné au veau qui atteint plus de 100 kg au sevrage, c’est à dire vers 6 mois!

Mon conseil perso : Pour les mamans qui ne veulent pas allaiter, elles peuvent choisir le lait de jument bio qui se rapproche le plus au niveau biologique du lait humain.
Lait de jument naturel Jum’Vital des laboratoires Jum’Lac.

Durée de l’allaitement maternel : Pour avoir un système immunitaire mâture,  l’être humain a besoin de 1000 jours après sa conception, soit 2 ans après sa naissance.

Les recommandations de l’OMS sont de 6 mois pour un allaitement intégral sans autre aliment + une année le matin et le soir.

Tant que l’enfant prend du poids et que la maman a un lait abondant, l’allaitement doit être poursuivi jusqu’à l’apparition des premières dents. On pourra alors apporter une alimentation de plus en plus solide en fonction de la dentition.

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !

Accédez à toutes des clés simples pour être mince, belle, en bonne santé et avoir une énergie au top sans aucune frustration.

I will never give away, trade or sell your email address. You can unsubscribe at any time.

Laisser un commentaire