Blog, Vitalité

Ce que vous devez savoir sur la longévité

Chers amis de la communauté Leçons de Bien-Etre, voici un article qui va parler à beaucoup d’entre nous et particulièrement les plus de 40/45 ans.

En effet, c’est autour de la quarantaine/cinquantaine, alors qu’on voit nos propres parents vieillir et qu’on observe sur nous-mêmes quelques difficultés à l’effort, ou des kilos qui s’accrochent désespérément, ou quelques douleurs articulaires, ou plus embêtant de l’athérosclérose, du diabète de type 2… que la question de la longévité vient nous titiller.

Mais la plupart demeurent très optimistes car les professionnels de la santé à travers les grands média n’arrêtent pas de nous dire qu’elle ne cesse d’augmenter, que c’est formidable, qu’il suffit de regarder les chiffres de l’INED pour voir qu’on est passé d’une durée de vie de 24 ans!!! en 1750 à 78 ans pour les hommes, et plus de 80 pour les femmes en 2000.
Oui bien sûr, ces chiffres sont exacts, mais ils reflètent en fait la MOYENNE DE VIE car ils prennent en compte l’ensemble des naissances de chacune des époques traitées.
Hors, il faut savoir par exemple qu’au 17ème siècle, plus d’un tiers des nouveaux nés décédait peu après leur naissance et que jusqu’à l’arrivée des grandes mesures d’hygiène, du tout-à-l’égout et des antibiotiques, la mortalité infantile était extrêmement courante. Voilà ce qui explique des chiffres aberrants tels que des durées de vie aux siècles derniers de 20 à 25 ans!!!

Ce qui m’intéresse personnellement, c’est arriver à un grand âge tout en restant “présentable” et sans dépendre d’une multitude de traitements chimiques qui ne font que nous maintenir en survie et nous polluent en même temps d’effets « indésirables » qui vont eux-même créer de nouvelles pathologies que l’on soignera avec de nouveaux traitements… et ainsi de suite. (N’oubliez pas que l’âge moyen d’une personne médicalisée est aujourd’hui de 64 ans!)

De plus en plus d’études montrent de façon claire et mesurée les points communs qui existent chez les centenaires “en forme” : 

. avant tout, ce sont des personnes positives et qui ont un vrai réseau relationnel; la solitude pas pour eux!
. ils sont très actifs intellectuellement, ont toujours des projets, s’intéressent à tout, restent curieux de l’environnement qui les entoure.
. ils sont aussi très actifs sur le plan physique : font du vélo, de la marche dans la nature, du yoga ou de la gymnastique, dansent, chantent, bougent!
. ils ont la plupart du temps la chance de bien dormir.
. ils ont toujours mangé assez sainement de tout, en variant leur alimentation et en se faisant de petits extras de temps en temps mais jamais en excès.
. ils sont dotés d’un certain bon sens : ils n’ont jamais fait ces régimes yoyo qui existent depuis 50 ans et plus ils vieillissent plus ils mangent frugalement.

C’est ce dernier point qui est le plus fondamental dans leur parcours.
Pourquoi?

Savez-vous que chacun d’entre nous, dès sa conception, possède un nombre de divisions cellulaires qui est établi une fois pour toutes. Quand nous arrivons à la dernière division, on meurt. On ne peut en aucun cas changer cette programmation, en revanche on peut agir sur le rythme selon lequel ces divisions sont faites.
Il est facile de comprendre que plus on accélère la cadence des divisions, plus on raccourcit notre vie et plus on ralentit cette cadence, plus on rallonge notre vie.

Il existe de nombreux facteurs qui précipitent l’activité cellulaire et ainsi accélèrent leurs divisions, mais c’est surtout la SURALIMENTATION qui va générer un travail plus important des organes de notre système digestif (estomac, intestins, pancréas, foie, reins) et bien sûr une suractivité de leurs cellules; celles-ci vont s’user plus vite, mourir plus vite et ainsi se renouveler plus vite!

Si au contraire, tout en gardant une alimentation variée, équilibrée et savoureuse, on réduit progressivement les quantités (ce qui est logique, en vieillissant nos organes digestifs sont moins efficaces) on freine implacablement la vitesse des divisions!
Ceci est valable pour les êtres humaines mais également pour tous les animaux de notre planète.

Alors si vous voulez pouvoir jouer au ballon ou faire une belle promenade avec vos petits ou arrière-petits enfants, discuter, rire, participer gaiement aux repas familiaux même à un âge avancé, prenez exemple sur les supercentenaires de l’île d’Okinawa :
des relations humaines chaleureuses, un mode de vie sain mais basé sur l’équilibre et non les restrictions, une activité physique et intellectuelle régulière et une alimentation à l’opposé de celle proposée dans les pays occidentaux qui est basée soit sur l’excès morbide soit sur la frustration.

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !

Accédez à toutes des clés simples pour être mince, belle, en bonne santé et avoir une énergie au top sans aucune frustration.

I will never give away, trade or sell your email address. You can unsubscribe at any time.

Laisser un commentaire