Beauté, Blog

Ce que vous devez savoir sur les crèmes solaires

Face à l’image épouvantable attribuée injustement au soleil depuis une cinquantaine d’années et aux critiques les plus acerbes concernant les risques terribles que cette étoile pourrait générer sur notre santé, il me semblait important de remettre les choses au clair.

LE SOLEIL EST CAPITAL POUR LA SANTE
Ses photons de lumière, sa chaleur naturelle et surtout, surtout l’accès qu’il nous offre à la vitamine D, la plus essentielle pour combattre la chute du système immunitaire, la décalcification, l’équilibre mental, les problèmes cardio-vasculaires et tous les cancers. Dans les années 30, avant l’apparition des antibiotiques, le soleil était largement utilisé pour soigner de nombreuses maladies dont la tuberculose. Les personnes devaient s’exposer nus 30 minutes chaque jour.

LE SOLEIL NE PEUT DEVENIR NUISIBLE QUE SI ON EN ABUSE!
Eh oui, c’est comme pour tout, une consommation excessive peut rendre dangereux et nocif un de nos meilleurs alliés santé.
Les congés payés, la facilité de voyager vers les pays chauds, la mode des bikinis et des peaux bronzées, le manque de patience de nos contemporains, tout un ensemble de facteurs depuis des décennies ont favorisé ce besoin d’exposer son corps le plus longtemps possible pour être bronzé le plus vite possible.

Et voilà comment a commencé l’explosion des crèmes solaires aux indices de protection de plus en plus élevés!

LES CREMES SOLAIRES, C’EST QUOI?
Il existe 2 sortes de protection solaire : les filtres chimiques et les écrans minéraux.
Les filtres chimiques

Principalement actifs contre les UVB (responsables des coups de soleil), ils le sont beaucoup moins souvent contre les UVA (plus dangereux que les UVB car ils pénètrent la peau en profondeur et sont responsables d’allergies, de vieillissement accéléré de la peau et de son cancer).
Ces filtres chimiques sont bourrés comme leur nom l’indique de produits chimiques : en premier l’oxybenzone mais aussi  des parfums de synthèse et tout un tas de substances issues de la pétrochimie. Non seulement ils peuvent pénétrer la peau et perturber l’équilibre endocrinien mais ils sont capables également de générer des radicaux libres, premiers responsables des cancers de la peau!
Enfin, lorsqu’on se baigne recouvert de ces crèmes solaires, celles-ci se désintègrent dans l’eau et y font des dégâts sur la faune et la flore aquatiques.

Il faut savoir qu’il est impératif d’attendre 30 minutes après la pause de la crème pour s’exposer, avant elle n’est pas efficace.
Les écrans minéraux
C’est le dioxyde de titane (E171) et l’oxyde de zinc.
Ils agissent comme des miroirs ; en reflétant la lumière, ils renvoient tous les Ultra Vilotets, les A et les B.
Leurs avantages : non perturbateurs endocriniens et non allergisants (pour les sans nano), pas besoin de les appliquer avant l’exposition, ils sont actifs tout de suite.
Leur inconvénient : laissent une trace blanche qui couvre la peau et le bronzage avec!
Pour remédier à ce problème, les fabricants utilisent depuis quelques années le dioxyde de titane mais en nanoparticules.
Résultat : plus de trace blanche mais des crèmes qui sont soupçonnées de passer le derme et d’atteindre la circulation sanguine. Exposées aux UV, ces particules ultrafines produisent aussi des radicaux libres très néfastes comme dit plus haut.
Il sera donc fondamental de choisir des écrans minéraux SANS NANOPARTICULES et cela surtout sur les peaux de bébé ainsi que sur les peaux abimées ou lésées par un coup de soleil par exemple. Enfin, préférez les crèmes aux sprays qui peuvent avoir une toxicité pulmonaire.

ALORS COMMENT SE PROTEGER DU SOLEIL
1/
Avant les vacances et tout au long de l’année chaque fois qu’on le peut, rester au soleil 20 à 30 minutes, pas plus ! selon la blancheur de peau (les peaux mates et noires devront augmenter la durée) bras et jambes nues, sans crème solaire, et lorsque le soleil est encore haut dans le ciel (pas à l’heure du déjeuner) afin d’habituer son organisme à fabriquer ses propres défenses face au soleil et à profiter pleinement de sa dose de vitamine D.
Stopper dès l’apparition de rougeur, mais si ces conditions sont respectées cela ne devrait pas arriver.
2/ En vacances, éviter autant que possible les expositions longues et si c’est le cas se mettre absolument à l’ombre entre 12H30 et 16H, chapeau ou casquette vissés sur la tête.
3/ Utiliser des écrans minéraux bio sans nanoparticules et évitez les sprays; choisir l’indice de protection qui convient à sa peau et renouveler toutes les deux heures et après les bains.
Voilà quelques marques qui n’utilisent pas les nano  à trouver sur internet ou dans les magasins bio : Lavera, Laboratoires Biarritz, Florame, Algamaril… Attention certaines marques même bio peuvent se déclarer sans nano, ce qui est le cas législativement parlant, mais en étant toutefois très proches du seuil autorisé. La meilleure façon d’être sûr qu’il n’ y a pas de nanoparticules dans votre crème, c’est quand celle-ci laisse une vraie trace blanche sur le corps… c’est pas glamour mais c’est sans danger.
4/ Enfin, si malgré toutes ces précautions vous veniez à attraper un coup de soleil, appliquer un gel d’aloé véra de bonne qualité et ne pas exposer la partie brulée durant quelques jours.

Très belles vacances les amis !

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !

Accédez à toutes des clés simples pour être mince, belle, en bonne santé et avoir une énergie au top sans aucune frustration.

I will never give away, trade or sell your email address. You can unsubscribe at any time.

Laisser un commentaire