Blog, Nutrition

Les 3 infos essentielles à savoir sur les fruits

Les fruits sont de vrais cadeaux de la nature. Toutefois, il est important lorsqu’on mange des fruits de ne pas commettre des erreurs qui pourraient devenir préjudiciables pour notre santé et notre bien-être.

Alors tout d’abord, commençons par préciser de quoi nous allons parler.

Il existe 4 types de fruits :
– Les amylacés (bananes, chataignes),
– Les fruits secs (abricots secs, figues sèches, dattes…),
– Les fruits oléagineux (noix de Grenoble, cajou, noix du Brésil, amandes, pignon, pistaches…)
et enfin la plus grande catégorie :
– LES FUITS AQUEUX, à savoir tous les autres (pommes, poires, agrumes, cerises, melon, pastèques, kiwis, mangues, pêches, abricots…).

Aujourd’hui, nous n’allons parler que des Fruits Aqueux qu’ils soient consommés tels quels ou en jus.

Quand je dis jus, il est évident que j’exclue tout ce qui est en bouteille bio ou pas.

Un vrai jus de fruit est consommé alors qu’il vient tout juste d’être pressé, sinon vous allez peut-être vous régaler mais il ne vous apportera aucun bienfait pour votre santé, bien au contraire!

Pour comprendre ce qui suit, rappelons juste de quoi est constitué un fruit aqueux?

D‘eau bien sûr, de vitamines, de minéraux, de sucres mais également de nombreux acides : citrique, tartrique, malique, sorbique…

Les deux facteurs liés aux fruits aqueux qui posent problèmes sont :

  • Ces paquets d’acides, qui ingérés, ne doivent en aucun cas acidifier notre PH sanguin (sinon c’est la mort!)
  • Leur digestion qui se fait lorsqu’on a l’estomac vide!  Sinon ils perturbent la digestion du bol alimentaire et entrainent des flatulences, des ballonnements ainsi que des fermentations.

Face à ces deux contraintes, il est important de respecter les 3 règles suivantes quand on consomme un fruit ou un jus de fruit :

1 –  LA SAISON

Vous avez remarqué que les arbres fruitiers prolifèrent dans les pays chauds et n’existent pratiquement pas dans les pays froids! D’ailleurs naturellement, nous avons d’avantage envie d’en manger au printemps et durant l’été. Durant l’hiver, il faudra donc diminuer sensiblement notre consommation et ne consommer que des fruits de saison (agrumes, pommes, poires).

2 – L’HEURE DE CONSOMMATION

Notre organisme parvient à bruler les acides en fin d’après midi. Il faudra donc les consommer vers 17H30/18H00, d’autant qu’à ce moment de la journée, la digestion du déjeuner sera terminée.  Ils arriveront ainsi dans un estomac vide et ne perturberont pas la digestion des autres aliments.

***Donc, EXIT le jus d’orange au petit-déjeuner et la pomme ou la pêche comme dessert!

3 – LE TYPE D’INDIVIDU

Il y a les personnes qui brulent facilement les acides.

Ce sont les personnes non frileuses, plutôt brévilignes, le genre d’individu qui se ballade en plein hiver en petit veste, chemise ouverte. Si vous faites partie de cette typologie, vous pouvez en manger une quantité non négligeable.

En revanche, si vous êtes comme moi, extrêmement frileux, très mince, toujours avec une écharpe autour du coup même au printemps, alors là DANGER !

Votre organisme oxydant très difficilement ces acides, va donner ses minéraux (calcium, potassium, magnésium…) pour les neutraliser en créant des sels (citrate de calcium, tartrate de calcium, malates de calcium, citrate de magnésium, malates de magnésium  et ainsi de suite …) qui seront éliminés par les urines.

De cette façon, l’acidification du PH sanguin sera évitée.

Mais le résultat sera catastrophique : vous deviendrez encore plus frileux et surtout vous serez déminéralisés! Personnellement l’hiver, j’évite les fruits. Je trouve mes minéraux et vitamines dans les crudités variées que je consomme aux deux repas principaux. Sinon, les jus de légumes vous apportent également tous les bienfaits du fruit mais sans les acides.

Pour résumer , vous devez consommer les fruits aqueux :

  • Vers 17H30/18H00 (1H30/2H avant le diner)
  • Augmenter votre consommation durant les saisons chaudes et la diminuer l’hiver
  • Être très prudent si vous faites partie des personnes qui ne brulent pas les acides comme moi, au risque de donner tous vos minéraux et d’augmenter votre frilosité.

Enfin, la mauvaise nouvelle, c’est que le fruit le plus acide est la tomate! Oui, je sais qui n’aime pas démarrer son repas par une bonne salade de tomates?
Alors pour diminuer les risques cités plus haut, limitez vous aux tomates de saison, c’est à dire l’été, essayez de ne pas en consommer à chaque repas, et surtout faites vous plaisir : choisissez-les chez les meilleurs petits producteurs qui les cultivent avec amour et sans produits chimiques!

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !

Accédez à toutes des clés simples pour être mince, belle, en bonne santé et avoir une énergie au top sans aucune frustration.

I will never give away, trade or sell your email address. You can unsubscribe at any time.

Laisser un commentaire