Blog, Vitalité

L’essentiel des huiles essentielles

C’est une évidence pour de plus en plus de gens, les huiles essentielles font partie des thérapies naturelles les plus performantes pour venir à bout de certaines pathologies.
Par exemple, le nombre croissant de personnes résistantes aux antibiotiques (cf article http://leconsdebienetre.com/antibiotiques-panique-dans-le-monde-medical/) qui trouvent une réponse à travers cette thérapie naturelle, montre le pouvoir indiscutable de celle-ci contre les infections bactériennes.
Mais, il y a toujours un “mais”!
Si ces merveilles de la nature peuvent être nos meilleures alliées pour soulager certains maux, elles peuvent également s’avérer dangereuses pour notre santé si on les utilise à mauvais escient.
D’autre part, il est recommandé de toujours vérifier le nom latin qui donne le  chémotype exact de l’espèce.
Par exemple, dans la famille des thyms, le Thymus Vulgaris à Thymol sera plus agressif que le Thymus Vulgaris à Thujanol.
Il existe quelquefois des centaines de types différents dans la même espèce qui n’ont pas les mêmes vertus ou quelquefois des actions opposées!

Il sera donc IMPERATIF de respecter certaines règles et SURTOUT de faire appel à un aromathérapeute digne de ce nom.

LES REGLES LES PLUS IMPORTANTES A RESPECTER

  • Le choix de la marque : il est bien sûr capital de choisir un laboratoire bio à l’éthique irréprochable. Mes préférées : Valnet, Oshadi, Pranarôm.
  • Les femmes enceintes, les enfants de moins de 3 ans et les personnes épileptiques doivent éviter cette thérapie. Dans tous les cas, demandez conseil à un thérapeute.
  • Personnellement, je recommande une appllication par voie transcutanée, toujours mélangée à une huile végétale (amande douce par exemple) ou en diffusion afin de limiter les risques au maximum.
  • Les huiles essentielles ne doivent jamais être ingérées pures, sur un aliment quelqu’il soit ou dans de l’eau. Elles devront toujours être prises avec un excipient (huile, alcool à 90° ou Labrafil). Votre thérapeute vous donnera les bonnes doses ainsi que les prescriptions correctes en fonction de votre poids, afin de faire réaliser en pharmacie une préparation liquide,des gélules, des suppositoires ou encore des ovules suivant le mal à traiter.
  • Quelques huiles essentielles peuvent être nuisibles à certains organes. Par exemple les “citracées” (citron, pamplemousse…) sont photosensibilisantes et peuvent aussi aggraver des problèmes pulmonaires. D’autres, riches en cétones et phénols (armoise, hysope, absinthe…) peuvent être nocives pour le système nerveux. Attention donc à une auto-prescription!
  • Enfin, le dosage est un paramètre crucial dans la prise d’huiles essentielles. Il dépendra non seulement de votre poids mais aussi du mode d’administration. Les doses autorisées seront plus généreuses par voie transcutanée que par voie orale.

MON TOP DES HUILES ESSENTIELLES

Antibactériennes : Mallaleuca Alternifolia (Tea tree), Origanum Compactum (Origan compact), Cinnamomum Vérum (Cannelle écorce ou de Ceylan), Thymus Vulgaris à Thujanol (Thym thujanol)
Antivirales : Mellaleuca Quinquénervia (Niaouli), Eucalyptus Radiata (Eucalyptus Radié), Cinnamomum Camphora CT Cinéole (Ravintsara)
Digestives : Hocinum Basilicum (Basilic), Artémisia Dracunculus (Estragon), Mentha Piperta (Menthe poivrée)
Anti-inflammatoires articulaires : Gaultheria Procumbens (Gautherie), Laurus Nobilis (Laurier Noble)
Anti-inflammatoires cutanés : Anthemis Nobilis (Camomille Noble), Lavendula Spicata (Lavande Aspic)
Bleus, hématomes : Hélichrysum Italicum (Hélichryse Italaienne)
Anti-spasmodique majeur : Ammi Visnaga (Khella)

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !

Accédez à toutes des clés simples pour être mince, belle, en bonne santé et avoir une énergie au top sans aucune frustration.

I will never give away, trade or sell your email address. You can unsubscribe at any time.

Laisser un commentaire